Théotokos

Table des matières

Le commando invincible de la Théotokos

Le commando invincible de la Théotokos

«Sub tuum praesidium»
«Sous l’abri de ta miséricorde»

«Nous appartenons à un Commando invincible et invisible; notre arme: le jeûne associé à la prière»

A la demande de la Théotokos (Mère de Dieu), mercredi et vendredi tu jeûneras joyeusement pour vaincre l’adversaire définitivement. 

Qu’est-ce qu’un commando de la Théotokos ?

1. Que signifie « Théotokos » ?

En l’an 431, le concile d’Ephèse proclamait la Vierge Marie, « Théotokos », qui signifie « qui a engendré » (tokos) Dieu (Theos).

2. Qu’est-ce qu’un Commando ?
  1. C’est d’abord un soldat des forces spéciales. Mais il faut remonter en 1902 pour voir apparaître ce terme de la langue anglaise, « commando », pour désigner aux origines, la milice de l’armée des Boers (Afrique du Sud).
  2. Commando voudra ensuite désigner un corps de troupe d’une centaine d’hommes environ, des hommes bien entrainés.
  3. Enfin commando voudrait désigner un groupe de combat employé pour les opérations rapides ou spéciales.

Le Commando de la Théotokos, est un groupe de combat spirituel pour des opérations spéciales. Un groupe d’hommes et de femmes rendu invincible par le jeûne et la prière.

«C’est le jeûne qui rend invincible cette armée qu’est le peuple chrétien. » Pierre Chrysologue de Ravenne

«Béni est le Roi qui a orné son Église Sainte par le jeûne, la prière et la veille. » Saint Ephrem le Syrien.

«Bienheureux êtes-vous, jeûneurs victorieux!» Hymnes sur le Jeûne, Saint Ephrem le Syrien.

Formule du Commando – « Sub tuum praesidium »

Celui ou celle qui voudra dans notre Commando que nous désirons voir désigner du nom de la Théotokos, (Mère de Dieu), combattre pour Dieu dans L’Église du Christ en réponse à l’appel de la Théotokos, se persuadera que, après avoir pris l’engagement personnel d’accomplir la volonté divine, il fait partie d’un Commando institué avant tout pour le bien des âmes dans la vie chrétienne, pour la sanctification de ses membres par le jeûne et la prière, les œuvres de charité et la consolation spirituelle des fidèles, et pour la lutte contre l’adversaire sous l’étendard de la Théotokos

Lettre aux membres du Commando invincible de la Théotokos

  1. Qui pourrait rester sourd ? Quand une mère lance un appel à ses fils et à ses filles, quel fils et quelle fille pourrait rester sourd à un tel appel ?
  2. En 1927, un polonais du nom de Maximilien Kolbe fondait à Rome la milice de l’Immaculée avec pour but « reconquérir le monde entier à Dieu par l’Immaculée ». Ce fut aussi la pensée du pape Saint Pie X, voyant l’Immaculée comme le chemin le plus sûr et le plus facile par lequel tous puissent rejoindre le « Cœur Sacré de Jésus ».
  3. En 1981, la Vierge Marie a lancé à Medjugorje en Bosnie Herzégovine, un appel, elle demande de prier et de jeûner. « Par le jeûne et les prières on peut arrêter les guerres, on peut suspendre les lois de la nature, les actes charitables ne peuvent pas remplacer le jeûne ». 21 juillet 1982.
  4. En 2011, soit trente ans après, moi Jean Ilboudo de la Théotokos, S.J., déjà conscient de l’importance du jeûne dans l’Eglise, par des retraites et des enseignements sur le jeûne et la prière, j’ai éprouvé un grand désir d’inviter des hommes et des femmes de tout pays à se lever pour répondre à un appel, celui d’une mère qui appelle ses fils et ses filles à la conversion, au jeûne et à la prière, pour la paix et pour parvenir à une familiarité avec Dieu. Ce monde s’éloigne de plus en plus de Dieu et a peur de lui. Que devons-nous faire pour le ramener à la connaissance ou reconnaissance de son créateur et Seigneur ?
  5. Quel fils et quelle fille pourrait rester sourd à un tel appel ? Ne serions-nous pas plutôt prompts et diligents pour accomplir la volonté d’une mère qui nous a manifesté tant d’amour ? Si quelqu’un n’accueillait pas la requête d’une telle mère, combien il mériterait d’être blâmé par tout le monde et tenu pour un fils ou une fille indigne.
  6. Ceux et celles qui voudraient se distinguer davantage en tout service de leur mère si aimante, non seulement offriront leur personne pour accomplir la volonté de la mère, mais encore feront des offrandes de plus grande valeur et de plus grande importance en demandant d’être reçus sous l’étendard de la Théotokos pour combattre l’adversaire et préparer le prochain triomphe du Cœur Immaculé en: « En présence de la Vierge Marie, la Mère de Dieu, et devant toute la cour céleste…… » (Acte d’engagement comme membre du Commando invincible de la Théotokos)
  7. Et pourquoi prendre un engagement ? Engagé sous l’étendard de la Mère de Dieu (Théotokos), je sais que je ne suis pas seul, je vis cette expérience spirituelle avec d’autres, et de se savoir appuyé, soutenu et accompagné par des personnes qui vivent la même expérience et qui portent le même désir dans leur cœur, constitue une force non négligeable.
  8. Quelle est la stratégie ? Les membres du Commando ont une vision, celle d’une victoire assurée, ils sont entrainés à porter une attention aux réalités spirituelles et disséminés dans toute l’église, ils savent qu’ils font partie d’une armée invincible et que c’est le jeûne et la prière qui leur procurent cette invincibilité et l’assurance de la victoire. Cette armée se rend invisible, sans uniforme extérieur, mais elle est invincible par ce qu’elle puise sa force dans un abandon total à Dieu en vivant le jeûne et la prière.
  9. Ô Marie, généralissime des armées célestes, auguste Reine des cieux, Mère de Dieu, Ô Théotokos, daigne accueillir cette armée, ce Commando, sous ton étendard et donne à chacun des membres du Commando le courage et la force nécessaires pour mener le combat avec toi et sous tes ordres jusqu’à la victoire définitive de ton Cœur Immaculé.
  10. Sainte Marie, Mère de Dieu, Théotokos, cor-rédemptrice du monde priez pour nous. Amen

Le bien suprême c’est la prière

Un texte du V° siècle sur la prière à méditer …

Le bien suprême, c’est la prière, l’entretien familier avec Dieu. Elle est communication avec Dieu et union avec lui. De même que les yeux du corps sont éclairés quand ils voient la lumière, ainsi l’âme tendue vers Dieu est illuminée par son inexprimable lumière.

La prière n’est donc pas l’effet d’une attitude extérieure, mais elle vient du cœur. Elle ne se limite pas à des heures où à des moments déterminés, mais elle déploie son activité sans relâche nuit et jour.

En effet, il ne convient pas seulement que la pensée se porte rapidement vers Dieu lorsqu’elle s’applique à la prière ; il faut aussi, même lorsqu’elle est absorbée par d’autres occupations – comme le soin des pauvres ou d’autres soucis de bienfaisance –, y mêler le désir et le souvenir de Dieu, afin que tout demeure comme une nourriture très savoureuse, assaisonnée par l’amour de Dieu, à offrir au Seigneur de l’univers. Et nous pouvons en retirer un grand avantage, tout au long de notre vie, si nous y consacrons une bonne part de notre temps. La prière est la lumière de l’âme, la vraie connaissance de Dieu, la médiatrice entre Dieu et les hommes.

Par elle, l’âme s’élève vers le ciel et embrasse Dieu dans une étreinte inexprimable ; assoiffée du lait divin, comme un nourrisson, elle crie avec larmes, vers sa mère. Elle exprime ses volontés profondes et elle reçoit des présents qui dépassent toute la nature visible.

Car la prière se présente comme une puissante ambassadrice, elle réjouit, elle apaise l’âme.

Lorsque je parle de prière ne t’imagine pas qu’il s’agisse de paroles.

Elle est un élan vers Dieu, un amour indicible qui ne vient pas des hommes et dont l’Apôtre parle ainsi : « Nous ne savons pas prier comme il faut, mais l’Esprit lui-même intervient pour nous par des cris inexprimables ». Une telle prière, si Dieu en fait la grâce à quelqu’un, est pour lui une richesse inaliénable, un aliment céleste qui rassasie l’âme. Celui qui l’a goûté est saisi par le Seigneur d’un désir éternel, comme d’un feu dévorant qui embrase son cœur.

Lorsque tu la pratiques dans sa pureté originelle, orne ta maison de douceur et d’humilité, illumine-la par la justice ; orne-la de bonnes actions comme d’un revêtement précieux ; décore ta maison, au lieu de pierres de taille et de mosaïques, par la foi et la patience. Au-dessus de tout cela, place la prière au sommet de l’édifice pour porter ta maison à son achèvement. Ainsi tu te prépareras pour le Seigneur comme une demeure parfaite. Tu pourras l’y accueillir comme dans un palais royal et resplendissant, toi qui, par la grâce, le possède déjà dans le temple de ton âme.

Texte tiré de l’office des Lectures du Vendredi après les Cendres

Que le Seigneur accorde à chaque membre du Commando, le don de la prière.

«C’est tout récemment que j’ai compris que la prière considérée comme fin en tant que union à Dieu n’était pas réservée aux saints, mais qu’elle était accessible à toutes les âmes de bonne volonté. Il n’y a pas d’âme chez qui la prière ne soit un besoin fondamental de la nature. Le péché l’atrophie mais l’âme ne cesse pas de souffrir profondément de cet étouffement dont elle travaille toujours comme elle peut à se dégager. Après tout quoi de plus simple que d’exposer naïvement et paisiblement sans aucune activité de nos facultés autres qu’essentielles notre âme à Dieu comme nous exposons notre corps au soleil, et de laisser les Trois Personnes de la Trinité faire en nous cette œuvre et opérer cette demeure qu’elles ne cessent de solliciter ? La vieillesse qui nous dégage de la chair permet au suave visiter d’entrer. »

Paul Claudel (Extrait d’une lettre inédite de 1929)

Origine du Commando invincible de la Théotokos

Titre original : Un peu d’histoire : Un cadeau d’anniversaire !

Depuis trente ans, des millions de pèlerins se rendent à Medjugorje, en Bosnie, où la Vierge apparaîtrait depuis le 24 juin 1981.

Le 24 juin 1981, six jeunes (Ivanka Ivankovic, Mirjana Dragicevic, Vicka Ivankovic, Ivan Dragicevic, Ivan Pavlovic et Milka Pavlovic) de la paroisse de Medjugorje, en Herzégovine, tous issus de familles modestes, affirment qu’ils ont vu, à 18 heures, une apparition blanche avec un enfant dans les bras. Ils racontent que, surpris et effrayés, ils ne se sont pas approchés d’elle.

Le lendemain, à la même heure, quatre d’entre eux (Ivanka, Mirjana, Vicka et Ivan) retournent sur le lieu, rejoints par Marija Pavlovic et Jakov Colo. Le groupe des voyants de Medjugorje s’est ainsi formé. Selon eux, la Vierge leur parlerait et leur adresserait des messages. Depuis ce jour, ils disent avoir des apparitions, ensemble ou séparément, et à des rythmes différents. Milka Pavlovic et Ivan Pavlovic affirment, eux, qu’ils n’ont plus jamais vu la Vierge.

Dans ses messages, la Vierge insisterait sur cinq dimensions de la vie chrétienne (le jeûne, le sacrement de réconciliation, la lecture de la Parole, la messe et le chapelet) qui forment les « cinq pierres » de Medjugorje. Le sixième jour des apparitions, la Sainte Vierge a souvent recommandé de jeûner car cela fortifie notre foi. La pratique du jeûne assure et aide au contrôle de soi-même. Seule la personne qui se contrôle elle-même est véritablement libre et capable de s’abandonner à Dieu et au prochain, comme la foi le demande. En jeûnant, l’homme a l’assurance que son abandon à la foi est solide et sincère. Cela l’aide à se libérer lui-même de tout esclavage, mais tout particulièrement de l’esclavage du péché. Qui ne se contrôle pas, est en quelque sorte esclave. Par conséquent, le jeûne aide l’homme à réfréner sa recherche de plaisirs désordonnés qui le mènent à une existence futile et inutile, dans laquelle il gâche souvent des choses dont son prochain se contenterait, ne serait-ce que pour survivre…

En jeûnant, nous retrouvons aussi le don qui éveille en nous un amour réaliste pour les pauvres et pour les sans-ressources, ce qui, jusqu’à un certain point, comble l’écart entre les riches et les pauvres. Par conséquent, le jeûne guérit les désirs des pauvres et soigne les excès des autres. Et à sa façon, cela donne une dimension à la paix qui, aujourd’hui particulièrement, est menacée par la différence de style de vie entre les riches et les pauvres (par exemple entre le Nord et le Sud).

En résumé, on peut dire que les messages de la Sainte Vierge soulignent le fait que la paix est au-dessus de tout et que la foi, la conversion, la prière et le jeûne sont les moyens qui nous permettent de l’atteindre. A partir de cet événement, un mouvement spirituel est né. Le mouvement spirituel de la Reine de la Paix. Les pèlerins de Medjugorje forment une communauté à travers le monde reliés notamment par la diffusion large des messages de la « Reine de la Paix » chaque 25 du mois.

Beaucoup se retrouvent dans des groupes de prière. Au Burkina nous avons eu l’idée non pas de faire un groupe de prière mais de mettre sur pied un Commando invincible que nous avons voulu nommer « Le Commando invincible de la Théotokos ». C’est une réponse parmi d’autres réponses possibles à l’appel de la Mère de Dieu. Nous invitons les frères et sœurs qui le désirent, à venir faire partie de ce Commando de la Théotokos, pour lutter sous son étendard et avoir part à la victoire et au triomphe imminent du Cœur Immaculé de Marie. J’ai eu la joie de me rendre en pèlerinage à Medjugorje en 2006 avec un groupe de pèlerins italiens. Ce fut une expérience marquante pour moi.

Nous voulons présenter ce Commando invincible, comme un cadeau d’anniversaire à la Mère de Dieu (Théotokos), pour les Trente Ans d’apparitions sur notre terre(1981-2011). Ô Mère de Dieu, Ô Théotokos, reçoit ce cadeau d’anniversaire de tes enfants qui t’aiment et daigne nous bénir et nous attirer pour nous placer sous ton manteau maternel.

A tous ceux et celles qui poussés par l’Esprit Saint, voudraient faire partie de ce Commando invincible de la Théotokos, nous recommandons de prendre contact avec le Père Ilboudo Jean de la Théotokos, S.J.

Quelques messages de la Vierge sur « le jeûne et la prière »

« Je voudrais qu’en ces jours le monde prie à mes côtés le plus possible. Que les gens jeûnent sévèrement mercredi et vendredi. Enfin que tous prient chaque jour au moins le Rosaire : les mystères joyeux, douloureux et glorieux. » 14 Août 1984.

21 Juillet 1982 au sujet du purgatoire: « Dans le purgatoire, il y a beaucoup d’âmes. Il y a même des personnes consacrées à Dieu : des prêtres, des religieuses. Priez à leurs intentions au moins sept Pater, Ave, Gloria et le Credo. Je vous le recommande. Il y a beaucoup d’âmes qui sont au purgatoire depuis longtemps car personne ne prie pour elles ». Au sujet du Jeûne: « Le meilleur jeûne, c’est au pain et à l’eau. Par le jeûne et les prières on peut arrêter les guerres, on peut suspendre les lois de la nature. Les actes charitables ne peuvent pas remplacer le jeûne. Ceux qui ne peuvent pas jeûner peuvent toutefois le remplacer par la prière, la charité et une confession, mais tous, sauf les malades, sont appelés au jeûne. »

« Je me suis présentée comme « Reine de la Paix ». Je vous appelle à nouveau à la paix, au jeûne, à la prière. Renouvelez la prière familiale et recevez ma bénédiction. » Message du 25 juin 2000

« Chers enfants, aujourd’hui encore, je vous invite à prier et à jeûner pour la paix. Comme je l’ai déjà dit, je vous le répète encore maintenant, petits enfants, seulement par la prière et le jeûne même les guerres peuvent être arrêtées. La paix est un précieux don de Dieu. Recherchez-la, priez et vous la recevrez. Parlez de la paix et portez la paix dans vos cœurs. Prenez-en soin comme d’une fleur qui a besoin d’eau, de tendresse et de lumière. Soyez ceux qui portent la paix aux autres. Je suis avec vous et j’intercède pour vous tous. Merci d’avoir répondu à mon appel. » 25 février 2003

« Chers enfants ! En ce temps de Carême je vous invite au renoncement intérieur. Pour cela, le chemin vous conduit à travers l’amour, le jeûne, la prière et les bonnes œuvres. C’est seulement par le complet renoncement intérieur que vous reconnaîtrez l’amour de Dieu et les signes du temps dans lequel vous vivez. Vous serez témoins de ces signes et vous commencerez à en parler. Je désire vous amener à cela. Merci de m’avoir répondu ». Message du 18 mars 2006

« Chers enfants, je viens à vous comme une mère avec des cadeaux. Je viens avec amour et miséricorde. Chers enfants, il y a en moi un grand cœur. Je désire que tous vos cœurs purifiés par le jeûne et la prière soient en lui (mon cœur). Je désire qu’ensemble, par l’amour, nos cœurs triomphent. Je désire qu’à travers ce triomphe, vous voyiez la juste vérité, le vrai chemin et la vraie vie. Je désire que vous puissiez voir mon Fils. Je vous remercie. » 18 mars 2007

« Chers enfants, d’une manière particulière, je vous invite tous à prier à mes intentions afin qu’à travers vos prières vous arrêtiez le plan de Satan sur cette terre qui est chaque jour plus loin de Dieu et se met à la place de Dieu et détruit tout ce qui est beau et bon dans l’âme de chacun de vous. C’est pourquoi, petits enfants, armez-vous de la prière et du jeûne afin d’être conscients de combien Dieu vous aime, et accomplissez la volonté de Dieu. Merci d’avoir répondu à mon appel. » 25 Octobre 2008.

« C’est pourquoi je vous rassemble, vous qui êtes prêts à m’ouvrir votre cœur, qui êtes prêts à être les apôtres de mon amour, afin de m’aider. Qu’en vivant l’amour de Dieu, vous soyez un exemple pour ceux qui ne le connaissent pas. Que la prière et le jeûne vous donnent la force pour cela ; et moi, je vous bénis de ma bénédiction maternelle, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Je vous remercie. » Message du 2 mars 2011

« Que la prière et le jeûne vous ouvrent le cœur et vous aident dans la découverte du Père céleste par mon Fils. Par la découverte du Père, votre vie sera dirigée vers l’accomplissement de la volonté de Dieu et l’édification de la famille de Dieu, de la manière dont mon fils le désire. Sur ce chemin, je ne vous abandonnerai pas. Je vous remercie. » Message du 2 Janvier 2011.

« Chers enfants, aujourd’hui, à travers le jeûne et la prière, je vous invite à percer le chemin par lequel mon Fils entrera dans vos cœurs. Accueillez-moi comme mère et comme messagère de l’amour de Dieu et de son désir de votre salut. Libérez-vous de tout ce qui, de votre passé, vous pèse, de ce qui vous donne un sentiment de culpabilité, de tout ce qui, de votre vie passée, vous a amenés dans l’erreur, les ténèbres. Accueillez la lumière ! Renaissez dans la justice de mon Fils. Je vous remercie. » 2 juin 2010

« Chers enfants, aujourd’hui encore, je vous invite à remplir votre journée de prières courtes et ardentes. Lorsque vous priez, votre cœur est ouvert, et Dieu vous aime d’un amour particulier et vous donne des grâces spéciales. C’est pourquoi, profitez de ce temps de grâce et consacrez-le à Dieu plus que vous ne l’avez fait jusqu’à présent. Faites des neuvaines de jeûne et de renoncements afin que Satan soit loin de vous et que la grâce soit autour de vous. Je suis proche de vous et j’intercède devant Dieu pour chacun de vous. Merci d’avoir répondu à mon appel. » Message du 25 juillet 2005.

Un Commando institué avant tout pour lutter sous l’étendard de la Théotokos

Sous l’étendard de la Théotokos, nous membres de son Commando invincible, nous voulons et désirons mener le combat spirituel. Nous voulons combattre le mal dans notre vie et autour de nous et nos armes sont le jeûne et la prière.

1°) Nous voulons et désirons ardemment par nos jeûnes et nos prières préparer nos cœurs pour les grandes œuvres de Dieu en étant des serviteurs et des servantes de la mission du Christ.

Comme l’affirmait l’évêque Saint Basile de Césarée : « Le jeûne engendre des prophètes et fortifie les hommes forts, le jeûne rend sage les législateurs, c’est la sauvegarde de l’âme, c’est l’ami de confiance du corps, l’armure du champion, l’entrainement de l’athlète ».

2°) Nous voulons et désirons par nos jeûnes et prières ouvrir nos cœurs et nos vies à l’action de l’Esprit Saint dans une attente joyeuse du retour de l’époux.

Mt. 9,14-15 Jésus a dit : « Alors à ce moment-là, ils jeûneront » (mes disciples); ceci concerne la période qui va de l’Ascension au jour où Il reviendra. Et pourquoi ils jeûneront ? Parce que l’Époux n’est plus là. L’Époux a été enlevé et ils aspirent ardemment à le voir revenir.

3°) Nous voulons et désirons par nos jeûnes et nos prières demander au Seigneur la grâce d’une familiarité avec lui. La grâce d’une union à Lui.

« Le jeûne est la vie des anges qui place ceux qui s’y adonnent dans l’ordre angélique. » Saint Athanase.

4°) Nous voulons et désirons par nos jeûnes et nos prières être purifiés, délivrés de tout mal.

« La foi assure que, si le diable est en mesure de tenter, il ne peut nous arracher notre consentement. Surtout la foi ouvre le cœur à la prière, où elle trouve sa victoire et son couronnement. Ainsi nous obtient-elle de triompher du mal par la puissance de Dieu. » Congrégation pour la Doctrine de la Foi.

5°) Nous voulons et désirons par nos jeûnes et prières demander au Seigneur la délivrance de toutes les saintes âmes du Purgatoire.

21 Juillet 82 : « Dans le purgatoire, il y a beaucoup d’âmes. Il y a même des personnes consacrées à Dieu : des prêtres, des religieuses. Priez à leurs intentions au moins sept Pater, Ave, Gloria et le Credo. Je vous le recommande. Il y a beaucoup d’âmes qui sont au purgatoire depuis longtemps car personne ne prie pour elles. »

6°) Nous voulons et désirons par nos jeûnes et nos prières obtenir de Dieu la guérison pour les malades, la délivrance pour tous ceux et celles qui sont attaqués par l’Adversaire, ainsi que la paix et la réconciliation pour le monde entier.

«Pour les guérisons des malades, il est très important de faire les prières suivantes: le « Credo « , sept » Pater « , » Ave » et » Gloria « , et jeûner au pain et à l’eau. »

Le 25 septembre 2001, la Vierge dit : « Chers enfants, aujourd’hui encore je vous appelle à la prière, particulièrement aujourd’hui où Satan veut la guerre et la haine. Je vous appelle à nouveau, petits enfants : Priez et jeûnez, afin que Dieu vous donne la paix ! »

7°) Nous voulons et désirons par nos jeûnes et nos prières obtenir bénédiction et protection divines, pour nous-mêmes, nos familles, nos proches, nos amis.

8°) Nous voulons et désirons par nos jeûnes et nos prières ouvrir les portes des cœurs à la réconciliation avec Dieu, avec les autres, avec nous-mêmes et avec la création.

Le 26 Juin 1981, la Vierge dit : « Paix, paix, paix, réconciliez-vous ! Seulement la paix ! Faites la paix entre Dieu et vous. Pour cela il faut croire, prier, jeûner et vous confesser. »

Le 21 Juillet 1982, la Vierge dit : « Les prières et le jeûne peuvent arrêter les guerres et suspendre les lois de la nature. »

9°) Nous voulons et désirons par nos jeûnes et nos prières présenter à Dieu tous les besoins du Burkina (besoin de pain, de paix et de pardon) et tous les besoins de monde entier.

10°) Nous voulons et désirons par nos jeûnes et nos prières obtenir pour l’Église-Famille de Dieu et pour le monde entier une effusion de l’Esprit, une nouvelle Pentecôte.

Le jeûne et les fruits du jeûne

Les moyens mis en œuvre dans le commando invincible

En général, le jeûne est associé à la prière dont il souligne le caractère d’urgence et d’extrême nécessité. Il marque l’intensité de l’intercession, la force de la supplication, afin que notre voix soit entendu d’en haut (Isaïe 58, 4). Le jeûne, associé à la prière, fait partie du combat dans lequel nous faisons intervenir Dieu et il est important d’être conscient qu’en réalité c’est le Seigneur qui combat avec nous et qui remporte la victoire.

1°) Qu’est-ce que le jeûne ?

Le jeûne est une des disciplines spirituelles la plus importantes parmi les disciplines spirituelles chrétienne. « Il est la discipline des disciplines, le magistère des magistères » dit Saint Pierre Chrysologue.

A travers le jeûne et la prière, le Saint Esprit transforme toute notre vie. Il y a une puissance de l’Esprit Saint qui est à l’œuvre dans notre vie quand nous commençons à nous ouvrir au jeûne et à la prière. Le Talmud affirme que « quiconque prie sans être exaucé, doit se mettre au jeûne ».

Mais le jeûne est une discipline oubliée et négligée parce que le peuple chrétien ignore les bienfaits du jeûne. Les pasteurs dans leur prédication n’ont pas su souvent présenter le jeûne, les bienfaits du jeûne et les raisons pour lesquelles il convient de jeûner.

Le jeûne peut avoir une action de transformation non seulement au niveau individuel, mais au niveau d’une communauté, d’une nation ou d’un continent tout entier. Avec le jeûne Dieu œuvre et porte guérison à nos vies, à nos familles, à nos communautés, à notre nation, au monde entier.

Il faut prendre conscience des résultats extraordinaires du jeûne. » Celui qui jeûne ne craint pas le mal. » dit la Vierge à Medjugorje. Si nous réalisions que le jeûne nous libérerait du pouvoir de Satan, est-ce que nous serions enthousiastes de jeûner ?

Sr Emmanuel Maillard (de la communauté des Béatitudes) nous dit : « Pourquoi Satan est-il affaibli lorsque nous jeûnons ? Dès que l’on fait une offrande à Dieu qui touche à notre corps, on peut dire que l’on se donne vraiment. C’est facile de donner de l’argent ou du temps ou une bonne parole, ou même de s’investir dans tel ou tel service. Mais le jeûne touche non seulement notre corps, mais aussi quelque chose de vital. La nourriture est une question de survie. Cela touche à nos habitudes profondes, ontologiques. » Comme le dit très bien le père Slavko : « Le jeûne révèle nos dépendances. »

Quand j’ai commencé à jeûner au pain et à l’eau, ma première découverte fut la joie de la liberté : je pouvais manger ou ne pas manger, c’était pareil. « C’est ainsi que, lorsque nous jeûnons, nous nous débarrassons de beaucoup de choses de notre vie que l’Ennemi pourrait utiliser. En lui fermant les accès de notre cœur, nous donnons un espace à Dieu en nous. Lorsque l’on donne de son corps, c’est le signe que l’on s’est vraiment donné à Dieu. Le jeûne crée un vide d’une certaine manière. Il crée un espace dans notre âme, dans notre corps, dans notre cœur. Quand on n’est pas occupé à manger, il y a cet espace qui se libère et que Dieu va venir occuper comme jamais auparavant. C’est un territoire nouveau dans notre vie que Dieu va pouvoir investir. C’est pour cela que ceux qui jeûnent ont une sensibilité et une finesse spirituelles spéciales. »

2°) La lutte contre le démon

Si Dieu est présent dans une âme, Satan ne peut y entrer. Ainsi le jeûne nous fortifie vraiment contre le mal. Le Seigneur nous dit que certains démons ne peuvent partir que par le jeûne et la prière. Jésus le dira à ses disciples dans Matthieu 17, 21. Le jeûne est toujours un combat spirituel contre des démons, contre Satan. « Vous n’avez pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les esprits méchants, contre les autorités, contre ces esprits méchants dans les lieux célestes. » Les disciples de Jésus n’ont pas pu chasser un démon, cela nous est montré dans Matthieu 17, au verset 21 : « Jésus leur dit : Cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne ». Et un peu plus haut, quand ils demandent au Seigneur : « Mais Seigneur, pourquoi est-ce qu’on n’a pas pu chasser ce démon » ? Jésus leur dit : « C’est à cause de votre incrédulité ». Donc, le jeûne et la prière augmentent la foi.

3°) Ce qui se produit pendant le temps du jeûne.
  1. C’est un temps d’approche et d’union à Dieu, un temps consacré à rechercher sa présence, dans l’écoute et la prière.
  2. C’est aussi un temps de réflexion sur nous-mêmes, d’examen de conscience, qui doit conduire à s’humilier, à reconnaitre et confesser ses péchés, à prendre des résolutions et de nouvelles décisions pour ordonner sa vie pour le Seigneur.
  3. C’est le temps de la réconciliation, du pardon reçu de Dieu, du pardon accordé à ceux qui nous ont offensés et aussi demande de pardon à ceux que nous avons offensés. Isaïe 58, 6-7 ; Mathieu 5, 23-24.
  4. C’est un temps d’intercession ardente, la supplication, la prière intense et fervente, selon ce qu’écrit l’apôtre Jacques au sujet du prophète Élie, qui est monté sur le sommet de la montage pour prier avec ferveur, pendant que le roi Achab était monté pour manger et boire. Jacques 5, 16-18 ; 1 Rois 18, 41-42.
  5. C’est un temps pendant lequel Dieu révèle sa volonté, sa pensée, ses desseins : Actes 10, 9-18 ; Actes 13, 2-3 « Pendant qu’ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu’ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés. »
  6. Cela peut être aussi un temps de tentation : Luc 4,1 « Jésus, rempli du Saint-Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert. » Marc 1, 12-13.
  7. Enfin c’est un temps de préparation aux grandes œuvres de Dieu : Luc 4, 14 « Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour.»

Réponses à 5 questions sur le « jeûne au pain et à l’eau »

Au sujet du Jeûne: « Le meilleur jeûne, c’est au pain et à l’eau. Par le jeûne et les prières on peut arrêter les guerres, on peut suspendre les lois de la nature. Les actes charitables ne peuvent pas remplacer le jeûne. Ceux qui ne peuvent pas jeûner peuvent toutefois le remplacer par la prière, la charité et une confession, mais tous, sauf les malades, sont appelés au jeûne. »

1°) Pourquoi à Medjugorje, la Vierge demande de jeûner le mercredi et le vendredi ? Pourquoi ?

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire de la première communauté chrétienne, il faut dire que les premiers chrétiens à la suite des Juifs pieux, jeûnaient deux fois par semaine. Les Juifs jeûnaient le lundi et le jeudi et les premiers chrétiens pour se distinguer des Juifs ont choisi deux jours différents le mercredi et le vendredi. Le Vendredi rappelle la Passion et la mort du Christ. Le mercredi, rappelle la condamnation de Jésus par le Sanhédrin. La Vierge Marie a donc vécu cette pratique avec toute la communauté des premiers chrétiens à Jérusalem puis à Éphèse et donc quand elle nous demande de jeûner au pain et à l’eau le mercredi et vendredi c’est en lien avec une pratique des premiers chrétiens.

2°) Comment jeûner au pain et à l’eau, quand doit-on commence le jeûne, et quand peut-on le conclure ?

Jeûner au pain et à l’eau veut dire tout simplement que dans la journée du jeûne qui commence à minuit et se termine à minuit, la personne peut prendre du PAIN SEULEMENT dans la journée, la quantité et la qualité du pain sont laissées à votre appréciation. On peut boire de l’eau à volonté, l’eau dans la tradition chrétienne ne coupe le jeûne, parce que l’eau n’est pas considérée comme une nourriture. Pour rompre le jeûne prendre au coucher du soleil, un repas frugal, sans dépenses extraordinaires, éviter des boissons alcoolisées ce jour-là et faite une aumône plutôt à des personnes dans le besoin, de sorte que « par ton jeûne la faim du pauvre soit assouvie. »

On peut suggérer que la personne commence sa journée de jeûne le mardi soir à 18h et la termine le mercredi soir à 18h, au coucher du soleil, cela selon une tradition chrétienne monastique ancienne. (Les Juifs ont aussi coutume de compter la journée en partant du soir. « Il y eut un soir, il y eut un matin, premier jour. » Genèse 1, 5.

Si en certaines circonstances particulières, une personne ne peut pas jeûner le mercredi ou le vendredi, la personne peut remplacer ces jours de jeûne par d’autres jours de la semaine. (le mardi ou le samedi, ou le lundi). Il ne convient pas de jeûner le Dimanche. Dimanche point ne jeûneras !

Il convient d’introduire votre journée de jeûne par une prière au cours de laquelle vous présentez votre jeûne au Seigneur en formulant si possible, l’intention pour laquelle vous jeûner et prier aujourd’hui. On peut également relire les 10 points mentionnés qui sont des intentions pour lesquelles on jeûne et prie.

3°) Je veux jeûner au pain et à l’eau, mais chez moi, le pain n’est pas toujours disponible. Que faire ?
  1. Si la personne n’a pas de pain, elle pourrait prendre du Tô (sagbo – boule de mil) et délayer une certaine quantité de ce Tô dans de l’eau et boire le « sag-saanga » en guise de pain et d’eau.
  2.  Si la personne n’a pas de pain, elle pourrait prendre dans la journée du « Zom-koom », ou de la bouillie simple, sans sucre ni miel, en lieu et place du pain et de l’eau dans cette zone sahélienne.
4°) Le jeûne est-il dangereux, nuisible et peut-on jeûner plusieurs jours de suite ?

Non, un jeûne d’un jour au pain et à l’eau, n’est pas nuisible, ni dangereux, au contraire, il nous fait du bien à plusieurs niveaux. Pour un jeûne d’un jour, il n’y a pas besoin de préparation spéciale avant de l’entreprendre, mais pour un jeûne prolongé, il convient de prendre certaines mesures et de consulter son médecin spécialement pour ceux qui souffrent de diabète ou ceux qui doivent prendre beaucoup de remèdes.

Peut-on jeûner plusieurs jours de suite ? Oui, j’ai donné dans le passé des retraites « jeûne et prière » d’une semaine, et pendant ces retraites, je propose un jeûne radical de 4 jours et demi. Pour un jeûne radical, la personne ne boit que de l’eau. Il y a le jeûne d’Esther que pratiquent certaines personnes, trois jours sans manger ni boire, comme le fit la reine Esther, (cf livre d’Esther). Il faut dire que des jeûnes de plusieurs semaines sont possibles, des personnes ont fait l’expérience même d’un jeûne de 40 jours et elles sont vivantes !

5°) Quel est le lien entre le jeûne et l’aumône ?

Le jeûne peut être source de l’aumône. Je citerai seulement quelques auteurs anciens qui nous parlent du jeûne et de l’aumône. Saint Augustin dit ceci : « veux-tu que la prière vole à Dieu, donne-lui deux ailes, le jeûne et l’aumône. »

« Si quelqu’un n’a rien, qu’il jeûne et qu’il apporte à ses frères ce qu’il aurait dépensé ce jour-là ». Didachè (vers 50-70)

« En plus de cette semaine de jeûne, celle qui précède la fête de Pâque), nous vous ordonnons de jeûner tous les mercredis et vendredis et de donner aux pauvres ce que vous aurez mis de côté grâce à votre jeûne. » Didachè (vers 50-70)

« Ton jour de jeûne, tu ne prendras que du pain et de l’eau, puis tu calculeras le montant de la dépense que tu aurais faite ce jour-là pour la nourriture et tu le donneras à une veuve, à un orphelin ou à un indigent. Que par ton jeûne la faim du pauvre soit assouvie. » Le Pasteur d’Hermas, 5° Similitude (120-150)

Comment vivre les deux jours de jeûne et de prière (Mercredi et Vendredi)

La journée typique d’un membre du Commando de la Théotokos
  1. Le jeûne commençant à minuit, c’est un jeûne de 24 heures, la personne qui jeûne peut se lever et prier dans la nuit et offrir à Dieu le jeûne qu’elle se dispose à vivre. Il conviendrait ici de lire et de méditer un passage de l’Écriture par exemple l’évangile du jour ou une partie de la Passion du Christ dans un des Évangiles (Lectio Divina). On peut commencer le jeûne le mardi soir après le repas du soir et le terminer le mercredi avec le repas du soir à partir de 18h par exemple.
  2. La personne pourra également dire le Chapelet ou le Rosaire selon les dispositions de son cœur.
  3. Le matin, il convient de confier au Seigneur sa journée, en demandant que le Seigneur la bénisse et qu’il vous protège et vous garde tout au long de ce jour et invoquer alors l’Esprit Saint : « Roi céleste consolateur, Esprit de Vérité, Toi qui est partout présent … »
  4. Dans la journée en prenant votre morceau de pain, rendez grâce pour le pain de ce jour en pensant à l’Eucharistie, pain de vie.
  5. Le soir : prière du soir et examen de conscience ou relecture de la journée en quatre points pour une croissance de la vie spirituelle. (Voir relecture de la Journée ci-dessous indiquée).
Relecture de la Journée

Premier point: Me mettre en présence de Dieu, en invoquant l’Esprit Saint en demandant sa lumière pour m’éclairer dans ma relecture de ma journée passée.

Deuxième point: Remercier Dieu pour tous les bienfaits reçus en ce jour.

Reconnaitre comment Dieu m’a fait signe et m’a lancé des appels.

Reconnaitre que je n’ai pas toujours répondu à ses appels, mes refus, mes péchés. Reconnaitre mes péchés.

Troisième point: Demander pardon à Dieu pour toutes mes fautes.

Quatrième point: Former le propos de m’amender avec la grâce de Dieu et lui confier ma journée de demain.

Qui peut s’engager dans le Commando invincible ?

Peut s’engager dans le Commando toute personne désirant vivre une vie chrétienne plus intense en s’adonnant au jeûne et à la prière.

  1. Prendre une décision ferme de s’engager dans ce Commando en ayant pris connaissance de la fin pour laquelle ce Commando fut institué.
  2. Prendre la décision ferme de suivre les indications données à chaque membre du Commando.
  3. Prendre la décision ferme de jeûner le mercredi et le vendredi pour les dix intentions indiquées ci-dessus.(voir les 10 intentions)
    (Note : au début une personne pourrait dans un premier temps se décider à jeûner un jour par semaine (vendredi par exemple) et dans la suite elle peut ajouter un deuxième jour, c’est déjà une bonne décision).
  4. Prendre la décision ferme de mener une vie chrétienne conséquente, réservant une place à la prière quotidienne et accordant une grande importance aux sacrements dans ma vie chrétienne, principalement l’Eucharistie et le sacrement de Réconciliation.
  5.  Une fois la ferme décision prise, faire votre engagement.

Quelques livres utiles

  1. Adalbert de Vogue, « Aimer le jeûne, l’expérience monastique », Paris, Cerf, 1988,158 p.
  2. Grun Anselm « Le jeûne prier avec le corps et l’esprit », Paris, Mediaspaul, 1997, 78p.
  3. Jacques Philippe « Du temps pour Dieu, guide pour la vie d’oraison », Ed. Béatitudes,1992,123 pages
  4. Ilboudo Jean de la Théotokos, « Jeûne et Jubilé, l’Eglise africaine redécouvre le jeûne » Ouaga, 2000, 87p.
  5. Ilboudo Jean de la Théotokos, « Neuvaine à l’Esprit Saint » Ed. Paam-Yôodo, 2010, 65 p.
  6. Lejeune René : « Jeûner, guérison et fête du corps et de l’esprit », Hauteville, Ed.Parvis, 1989, 182p.
  7. Lemaitre, « Le sens du jeûne » Nouan-Le-Fuzelier, 1973, 71 pages
  8. Wettstein R. Harri, « Le jeûne pour la vie, un guide spirituel pour le jeûne chrétien de longue durée » St.Maurice, Ed. Saint Augustin, 2000, 280pages.
  9. Sr. Emmanuel, « Délivrances et guérisons par le jeûne » Ed. des Béatitudes, 2000, 46p.

Hymne du Commando invincible

C’est le jeûne
qui est la mort des vices, la vie des vertus.
C’est le jeûne la paix du corps,
la beauté des membres, l’ornement de la vie.
C’est le jeûne la force des esprits, la vigueur des âmes.
C’est le jeûne le rempart de la chasteté,
la défense de la pudeur, la cité de la sainteté.
C’est le jeûne l’école des mérites,
le magistère des magistères,
la discipline des disciplines.
C’est le jeûne le viatique du salut
pour marcher dans la voie de l’Eglise.
C’est le jeûne qui rend invincible
cette armée qu’est le peuple chrétien.

Extrait du Sermon 8 de Saint Pierre Chrysologue, évêque de Ravenne IV°s.

source: http://www.catholique.bf/le-jeune/le-commando-invincible-de-la-theotokos

Jésus je T'offre ma volonté propre, je dis oui à ta divine volonté par le cœur de Marie, Reine de la Divine Volonté.